Recherche guidée

0

File API & FileReader API not supported

XHR2's FormData is not supported

XHR2's upload progress isn't supported


NOW011

Fakear - Asakusa (NOW011)

De l'émotion au voyage. Du fantasme à la réalité. Comme en écho à « Morning in japan », l'EP qui a fait découvrir ses beat accrocheurs au public, Fakear passe une nuit à Asakusa. Lâché dans les rues de la métropole tokyoïte, le beat-maker caennais s'aventure sur les terres autrement plus techniques de l'épure nippone. En ressortent deux titres à la texture de carnet de bord, « Asakusa » et « Ueno », où il dresse à main levée le portrait d'un Japon tout à la fois urbain et harmonieux. Avant de s'envoler pour New-York. « Skyline » est une escapade festive et minimaliste dans la ville qui ne dort jamais. La piste de décollage de l'EP, c'est elle. Moins dans l'évocation, mais toujours aussi envoûtant, Fakear concrétise en quelques minutes le souvenir d'une soirée américaine auquel tous les voyageurs, ou tous les rêveurs, pourront s'identifier. Trois titres qui sonnent comme une remise en question. Un nouveau départ. On savait Fakear prompt à l'émotion, le voilà dans un registre plus élevé, bien éloigné des instrumentalisations brutes et tribales de son précédent EP, « Sauvage ». Puis, il y a « Vénus ». Comme pour mieux nous contredire, Fakear revient là à ses premières amours. Joué à de maintes reprises en live, mais jamais enregistré, « Vénus » fait ressurgir à la surface de l'EP l'explosivité lyrique contenue jusqu'alors. Après avoir sillonné la planète, l'artiste quitte littéralement notre sphère avec un morceau effervescent et doucement lumineux. « Un EP à écouter la nuit dehors», dixit Fakear. Et qui présage d'une nouvelle aube.


Télécharger album titre alt. durée compo/artiste description mots-clés


RECHERCHE GUIDEE
  • -
  • -
  • 0:00/0:00 - 0.00